Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 27 mai 2010

Niger

Robert Dulas, le retour


27/05/2010 à 10h:38 Par Jeune Afrique


Salou Djibo a rencontré Robert Dulas à la fin des années 1990 à l'école militaire de Bouaké. Salou Djibo a rencontré Robert Dulas à la fin des années 1990 à l'école militaire de Bouaké. © AFP

 

L'ancien conseiller français des présidents Robert Gueï et François Bozizé a été nommé "ambassadeur plénipotentiaire" du Niger par le chef de la junte, Salou Djibo.

Ancien conseiller du défunt président ivoirien Robert Gueï, puis du Centrafricain François Bozizé, le Français Robert Dulas réapparaît sur le devant de la petite scène « françafricaine », cette fois au Niger. Il y a un mois, Dulas a été nommé ambassadeur itinérant et plénipotentiaire par le chef de la junte au pouvoir à Niamey, le chef d’escadron Salou Djibo – qu’il a connu, il y a une douzaine d’années, quand ce dernier fréquentait l’école militaire de Bouaké –, avec pour tâche (délicate) de superviser la révision des contrats miniers et alimentaires passés à l’époque du président Tandja.

Dulas travaille pour Secopex, une société française de sécurité (militaire et économique) fondée en 2003, qui est une concurrente de Geos et a notamment en portefeuille un contrat avec le gouvernement somalien. Il collabore également avec Charles Millon, l’ancien ministre français de la Défense, actif au Sahel dans le domaine des bioénergies